Jonathan Caouette: Néo-autobiographe

Jonathan Caouette, peu de gens le connaissent et pourtant, c’est le maître de l’autobiographie au cinéma. En 2003, il réalise Tarnation, où il dévoile au spectateur une vie pleine de rebondissements, dont il peut témoigner grâce à des images tournées en super 8 depuis son plus jeune âge. En 2011, il signe Walk Away Renée, une relation entre mère et fils, menacée par la maladie. C’est à ce moment-là, que dans toutes les salles françaises, avant le film, passe un court-métrage, réalisé par Caouette lui-même. Intrigant et fascinant. All Flowers in Time, n’est pas une autobiographie, mais bien une fiction. Les membres de sa famille, notamment son grand père et son fils jouent dedans, accompagnés de la talentueuse Chloé Sévigny. Alors qu’on le découvre en 2011, ce court-métrage passe inaperçu, malgré sa présence dans de nombreux festivals, notamment aux Etats-Unis et au Canada. Tordu et déjanté, Jonathan Caouette est un artiste hors paire!

Tarnation : Caouette à corps ouvert

Lorsqu’il réalise Tarnation, Caouette a déjà 31 ans. Grâce à l’utilisation de photographies, mais aussi de films tournés en DV, en VHS et en super-8, Caouette réalise son journal intime, son autoportrait. Les images sont accompagnées de témoignages mais aussi de messages téléphoniques. Jonathan se réveille un matin et rêve de sa mère : celle-ci a fait une overdose et est hospitalisée. Alors que le début du film apparaît comme une mise en scène de la part du réalisateur, les images qui suivent et racontent son enfance, font montre de la véracité des événements. Il se souvient de son enfance, l’analyse et se réalise à travers ces images. Plus qu’un journal intime, ce film dénonce les travers des Etats-Unis, comme les traitements par électrochocs dont sa mère a souffert mais aussi le traitement humain, comme la question de l’homosexualité.

Tarnation, ce n’est pas seulement un témoignage, mais une vraie oeuvre d’art. Le jeune réalisateur, grâce à des collages, réussit à réunir un auditoire hétérogène. C’est une autobiographie très originale, dotée d’une narration déstructurée par l’image, par le texte mais aussi par le son. Il intrigue, il questionne sa vie et notamment son rapport à son propre corps – travestissement, mutilation – qui imbibe l’image. Caouette se détache de sa vie grâce à ce film, qui lui permet aussi de passer à autre chose et se séparer de ses démons, ce qui est très visible dans le deuxième volet de son journal intime: Walk Away Renée.

tarnation1

Jonathan et sa mère Renée

Walk Away Renée : l’acceptation de soi

Dans ce deuxième autoportrait, Caouette revient sur sa relation fusionnelle avec sa mère. Walk Away Renée, c’est surtout un “au revoir” qu’il lui fait. Dans Tarnation, le spectateur apprend que Renée est malade depuis qu’elle est tombée du toit de sa maison. Alors mannequin, ses parents lui font subir des traitements à électrochocs de peur que la chute ait causé des traumatismes crâniens.

Dans ce film, Jonathan va chercher sa mère là où elle réside pour la ramener chez lui, où il vit avec son compagnon. Tourné comme un “road trip movie”, le deuxième volet de la vie de Caouette est une vraie histoire d’amour entre un fils et une mère, saupoudrée de souvenirs – encore une fois grâce à des images et des sons d’archives – mais est beaucoup plus centrée sur le présent et les derniers instants qu’ils passeront ensemble. C’est une leçon de vie racontée avec de l’émotion et de la sincérité. Contrairement à Tarnation, Walk Away Renée est un hommage, et n’est pas aussi dramatique que le premier volet. Au contraire, il évoque l’espoir et l’amour malgré l’absence. Caouette s’est remis de son enfance tragique, baladé de maisons d’accueil en maisons d’accueil avant d’être adopté par ses grands-parents pendant les séjours à l’hôpital de sa mère. Ce n’est plus un récit sur sa vie, mais bien sur celle de sa mère.

C’est lorsque je suis allée voir son deuxième film, qu’au lieu de la pub, au MK2 Beaubourg, l’exploitant a décidé de projeter un court-métrage, réalisé par Caouette lui-même. Le spectateur découvre une fiction tirée par les cheveux, comme une bande annonce d’un film d’horreur dont Chloé Sévigny serait le personnage principal: All Flowers in Time.

photo-Walk-Away-Renee-2011-1

Jonathan et sa mère dans Walk Away Renée

All Flowers in Time: l’invisible fiction

Ce court-métrage, c’est le point d’interrogation concernant le parcours de Caouette. Les premières images montrent des gens avec les yeux rouges créés par un flash d’appareil photo. Une femme témoigne et dit qu’elle pensait que c’était le diable qui était présent et se manifestait à travers ces points rouges. All Flowers in Time est rythmé par les répétitions, notamment celles de personnages et des pubs présentes lorsque les personnages apparaissent à travers l’écran: un cowboy français, un homme sans dent, une jeune fille rebelle et bien d’autres. Après l’accumulation des personnages, le spectateur rentre dans la fiction et découvre une Chloé Sévigny heureuse, qui apprend à un petit garçon comment utiliser ces fameux “points rouges”. Grâce à ceux là, l’homme peut devenir quelqu’un d’autre et se transformer en monstre.

Que pourraient bien être ces points rouges? Quel message Jonathan Caouette veut-il faire passer? Signe-t-il le début de sa carrière dans le cinéma de fiction?

Ce qui est sur, c’est que le cinéma de Caouette ne connait pas le succès qu’il mérite. Alors que je surfais sur la toile, je découvre un lien où il était écrit: le nouveau film de Jonathan Caouette. Heureuse comme tout, je clique, et là, je découvre le court-métrage que j’avais vu il y a de ça déjà deux ans. Est-ce une mauvaise campagne marketing ou juste une mauvaise information? Dans les deux cas, cela signifie que le cinéma de Jonathan Caouette n’est pas compris ou du moins, pas considéré comme il le devrait.

Jonathan Caouette, auteur incompris ?

Nina Lecourt-Neuman

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

%d bloggers like this: