Sophie Ellis-Bextor ou l’entretien de la nostalgie

On a tous un artiste qui nous rappelle notre enfance: ces soirées de 6ème où on attendait qu’un garçon nous invite à danser, nos premières vacances avec les copains, la plus douloureuse des ruptures. Et ces artistes disparaissent pendant un certain temps, sans donner de nouvelles, mais leurs chansons restent et persistent pour nous voir évoluer et grandir. C’est le cas de la belle anglaise Sophie Ellis-Bextor et son fameux Murder on the Dancefloor, sorti en 2001. Dans sa sublime robe noire, la chanteuse se pavane sur le rythme de la musique et est décidée à gagner ce concours de danse, jusqu’à séduire les jurés. Dans un univers disco pop, Sophie Ellis-Bextor devient l’icône des jeunes filles avec ses magnifiques robes, son maquillage toujours plus extravagant et par conséquent, des clips à son image: colorés et entrainants.

Mais Sophie Ellis-Bextor, ce n’est pas que du visuel, c’est aussi de l’audio. Sa voix aiguë et féminine, sans une imperfection, donne envie de s’échapper, de se libérer des chaines du bureau, et de se mettre à danser avec elle.

Depuis 2001, la belle anglaise a déjà six albums à son actifs, mais c’est toujours Read My Lips qui reste sur les lèvres. Même si elle n’a jamais réellement disparu de la scène anglaise, et après la sortie de Wanderlust en 2014, Sophie Ellis-Bextor ressurgit le 2 septembre 2016 avec son nouvel album Familia.

Avec la première chanson qui en est issue, Come With Us, SEB nous offre un clip haut en couleur, à son image. Plein de vie, et dans un style qui lui est propre, l’artiste nous demande en un sens de la rejoindre dans ce monde hors de la réalité et comme elle le dit pendant ces quatre minutes, nous n’aurons plus envie de faire demi-tour. Avec ce titre, Sophie Ellis-Bextor nous ramène au début des années 2000, où les téléphones portables célébraient encore l’arrivée du 3310, où le wifi n’était encore qu’un prototype et nous ne savions pas encore combien de temps nous allions attendre le métro une fois sur le quai. Il y a là une certaine forme de nostalgie. Dans un monde où la technologie avance vite, où il est question de l’avenir, elle arrive à nous rendre nostalgique de cette époque où nous étions assez patient pour attendre d’être chez nous pour écouter de la musique, ou du moins, être en possession du CD.

Avec Familia, et 16 ans après ses débuts, la chanteuse nous propulse dans une atmosphère mexicaine, qui mettrait Donald Trump dans tous ces états! Aux dernières nouvelles, elle est allée au Mexique pour tourner le clip de Wild Forever!

L’artiste a muri, son style aussi, mais elle entretient tout de même cette nostalgie qui lui est propre, sans que nous puissions nous détacher de Murder on the Dancefloor, représentatif d’une époque post crise financière, post réchauffement climatique et post Trump! Et heureusement, le Brexit ne l’empêche pas de se faire connaitre dans le monde entier et de partager son talent aux quatre coins du monde. Alors bougez vos popotins, et souvenez-vous de ces moments d’insouciance pour danser comme si vous étiez seuls au monde!

Sophie Ellis-Bextor est actuellement en tournée en Angleterre et sera en tournée en Europe à partir du 3 mars 2017 en commençant par Moscou, en Russie.

Nina Lecourt-Neuman

Pour Thibault Clemenceau, mon partner in crime sur Murder on the Dancefloor

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

%d bloggers like this: