After Marianne célèbre les relations humaines dans leur nouvel EP

After Marianne est un hymne aux différentes formes que la voix peut prendre et aux messages qu’elle désire transmettre.

En passant par différents styles musicaux, la voix de la chanteuse Matilda, sur la musique de Léo, Augustin et Théophile, nous transporte dans l’univers et l’espace-temps d’After Marianne. Après un premier EP, “It’s a Wonderful Place to Be (Over)” en 2016, ainsi qu’une collaboration avec Julien Doré pour “Love is Just a Game”, le groupe toulousain revient en 2018 avec “Do You Have Love For Humankind”, composé de cinq titres. Une multitude de surprises, histoire de se réchauffer le cœur.

Alors que leur premier EP n’était composé qu’en anglais. Avec “Do You Have Love For Humankind” les quatre membres du groupe font honneur à leur langue maternelle avec “Pour tenir” et “Nous ne vieillirons pas ensemble”. Deux titres plus explicites et tranchants que les trois autres, écrits dans la langue de Shakespeare.

Cet EP signe également une nouvelle collaboration artistique, cette fois-ci avec le chanteur Christophe. Chaque chanson nous plonge dans les complexités des relations humaines grâce à l’utilisation des pronoms personnels « je » et « tu » et un alter ego qui prend vie grâce à la voix de Matilda.

Alors que « Pour Tenir » nous transporte dans un film à la Christophe Honoré, dans l’obscurité d’un jazz contrôlé, apaisant, d’autres titres sont plus sombres et tenus en exergue grâce à d’intenses notes de piano. La voix ne peut pas tenir sans être soulevée par la musique, sans laquelle elle s’évanouirait certainement sous la pression du message qu’elle veut faire passer.

Ce n’est d’ailleurs pas étonnant si la réalisatrice Jessica Palud a choisi le groupe pour accompagner le morceau de vie qu’elle met en image dans son court-métrage Marlon qui concoure aux César cette année. L’histoire d’une jeune fille qui rend visite à sa mère en prison pour la première fois. Une musique humaine pour une humanité mélodieuse.

Mélancoliques, les paroles sont d’autant plus réalistes, un peu comme une photo qui ne serait pas photoshopée, une rencontre à mi-chemin entre Sigur Ros et Aimee Man. Dans “Nous ne vieillirons pas ensemble”, la voix de Matilda s’élève, et le français ajoute le tragique nécessaire pour faire passer ces mots.

After Marianne, c’est la rencontre entre une âme d’enfant et la réalité de l’âge adulte. C’est beau. C’est doux. Mais qu’est-ce que ça fait mal de grandir.

After Marianne - Photo 1 © Florie Berger

After Marianne sera aux Trois Baudets le 7 mars 2018 à 20h.

Crédits photos: Florie Berger

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

%d bloggers like this: