Jasmin Ramadan part à la recherche de Christiane Tarpenbek dans Hôtel Jasmin

A travers les témoignages de son entourage et ce qui a poussé Christiane Tarbenbek à quitter Hambourg, Jasmin Ramadan raconte l’épopée de cette femme froide, honnête et hors du commun dans son quatrième roman, Hôtel Jasmin.

Lorsque son fils Roland découvre qu’elle est en première page des journaux nationaux, il commence à repenser aux raisons qui l’ont poussé à couper les ponts avec elle. Sa mère est étrange, mais pas jusqu’à insulter une de ses élèves, une jeune réfugiée somalienne. Elle ne ferait pas de mal à une mouche. Par ailleurs, elle qui essaye toujours de le contacter dès qu’il essaye de la faire disparaitre de sa vie, cette fois-ci, elle n’a même pas tenté de l’appeler une seule fois. Plus de ligne téléphonique, plus d’appartement, Christiane a quitté Hambourg sans laisser la moindre trace d’elle ou de son existence. Quelque chose cloche et Roland est prêt à tout pour savoir où est passée sa mère.

Mais où est donc Christiane Tarpenbek ?

Hotel Jasmin.png
Couverture de Hôtel Jasmin. Source : Editions Asphalte

Cependant, pas la peine de compter sur la police. Roland fait donc appel à la détective privée Laila Voss pour enquêter sur la disparition de sa mère. Grâce à un enregistreur et une liste de consignes à suivre, Voss va recueillir les témoignages de l’entourage de Christiane afin de mieux connaitre cette femme énigmatique et partir à sa recherche.

Grâce à une écriture fluide et honnête, Jasmin Ramadan nous propulse dans l’univers hors du commun de Christiane, cette femme droite mais froide qui n’a jamais commis d’impair, sauf peut-être dans sa relation avec son fils. Le bonheur, à quoi bon ? Vivre lui suffit. Mais depuis que Roland a décidé de ne plus lui parler, à quoi bon s’obstiner à suivre les règles de la société si la seule personne qui la rend un tant soi peu humaine ne veut même plus lui adresser la parole ?

Plus qu’une enquête, on suit l’évolution de Christiane et ce qui l’a poussée à tout abandonner puis disparaitre. Tout commence au début des grandes vacances. Après avoir compris que le but des gens était d’être heureux, elle a commencé à s’interroger sur ce sentiment que tout le monde rêve de ressentir au moins une fois dans sa vie. Christiane a-t-elle déjà été heureuse ? Dur à dire quand elle ne sait pas elle-même ce qui la rendrait heureuse. Elle part donc à la recherche de ce bonheur inconnu et abandonne petit à petit les limites qu’elle s’était fixées. Suite à de nombreuses hallucinations dont elle est victime, elle n’arrive plus à discerner les rêves de la réalité et décide de tout plaquer.

Sur un fond d’histoire, le fil directeur de ce livre est le racisme ambiant qui lie la plupart des personnages, notamment ceux auxquels Christiane doit faire face. A travers des non-dits, mais également une réalité politique soulignée par l’arrivée des réfugiés en Europe, Christiane rompt à son tour les liens qu’elle avait avec son enfance, et donc celui d’une Allemagne nazi dont elle porte encore le fardeau. Comme une sangsue, l’histoire lui colle tout de même à la peau et la hante où qu’elle aille, comme si elle portait en elle cette responsabilité.

Qu’est-ce qui a poussé Christiane à mettre à la poubelle ses principes et fuir sa vie ? C’est ce que Laila Voss va essayer de comprendre. Ce livre, c’est le fruit de ses recherches.

Pour mieux se plonger dans l’univers de Christiane Tarpenbek, l’auteure a créé une playlist de 14 morceaux et Devendra Banhart, Beirut ou encore The Cure sont au rendez-vous.

Sortie en 2016 en Allemagne, la version originale de ce livre a été traduite en français par Alexia Valembois et publiée par les éditions Asphalte pour sortir en France le 5 avril 2018. Il est tout beau, tout chaud, il est temps d’aller faire un tour en librairie pour dévorer cette petite merveille. Plus qu’une enquête, ce roman est un labyrinthe psychologique mené par Christiane elle-même.

One Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: