Laurent Chalumeau est “VNR”

Laurent Chalumeau ouvre son nouveau roman avec le monologue d’un homme qui n’a plus rien à perdre. Du jour au lendemain, la vie d’Alain a pris un tournant inattendu. En “fin de droits” après avoir perdu son travail, sa femme le quitte et ses enfants refusent de lui parler. La raison ? Il l’explique à sa première victime qu’il estime responsable du début du reste de sa vie. Menotté, dénudé et bâillonné, l’homme a qui en veut Alain est celui qui a harcelé sa femme sexuellement sur son lieu de travail. Son hiérarchique supérieur à qui il explique le plan qu’il a mis à exécution pour coincer les autres responsables de sa chute. Il n’y a pas de raison qu’il tombe seul, alors que c’est la faute des autres, n’est-ce pas ?

Reclu dans la maison où il a vécu les années les plus heureuses de sa vie, éloigné du centre ville, c’est là qu’il va mettre son plan à exécution. Le malheur termine là où le bonheur a existé, histoire de boucler la boucle et conjurer le sort.

A travers un roman à voix unique, Alain raconte son histoire, son bonheur aujourd’hui évanoui et comment, malgré lui, sa vie a commencé à lui échapper. Comme s’il répondait à ses propres questionnements, il va éclairer ses victimes sur leur enlèvement et ce qui les attend. Choquant, honnête et sans pitié, Alain n’a peur de rien. Il est convaincu que rien ne peut lui arriver, qu’il est invincible. D’ailleurs, personne ne viendra lui couper la parole, il est le seul personnage à qui Chalumeau a donné une voix, ce, pour montrer à quel point cet homme est désespérément seul. A travers ses souvenirs, il raconte cette vie révolue à la personne en face lui qui, elle, perdra la sienne. Pour lui, sa vie est terminée, il est temps de faire payer ceux qui en sont responsables. Se remettre en question, c’est pour plus tard. Ou pas.

Laurent Chalumeau.jpg
Laurent Chalumeau, l’homme dont les personnages sont tout droit sortis de faits divers. Source : Pinterest

Très vite, sa première victime comprend qu’elle est la première d’une série. Mais qu’ont exactement fait ces personnes pour mériter de mourir de cette manière, seules devant un homme désemparé qui n’a plus que ses souvenirs pour pleurer ?

C’est en utilisant un langage parlé et familier avec des fautes de français, de syntaxe et même de conjugaison, qu’on découvre une partie de la personnalité d’Alain. Il ne prononce pas tous les mots, fait de longues phrases comme de très courtes, et il arrive même qu’on se perde en essayant de suivre son fil de pensées. Cet homme “VNR” n’a plus que la parole pour pleurer, et quelle parole ! Le titre, grâce à cette orthographe “texto”, annonce la couleur. Il parle comme il pense, quitte à ne pas se faire comprendre par son interlocuteur. Là est toute la subtilité de l’écriture de Chalumeau pour que le lecteur rentre dans le récit. Alain est un homme normal, à travers lequel n’importe qui peut s’identifier. Sauf que pour lui, la chance a tourné. Malgré ses actes, on s’attache à lui, on a de la peine, on a envie de connaître l’élément qui a déclenché cette agressivité et ce besoin de vengeance. C’est ce que Laurent Chalumeau nous offre, et ce, avec brio et audace.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que Laurent Chalumeau travaille la langue française pour faire ressortir la personnalité de ses protagonistes. Dans ses derniers romans, Kif (2014) et VIP (2017), le langage est familier, cru, et la ponctuation représente extrêmement bien l’état d’esprit dans lequel se trouvent ses personnages.

Ce journaliste, ancien chroniqueur pour le magazine “Rock&Folk”, et dialoguiste, notamment auprès d’Antoine de Caunes dans Nulle Part Ailleurs sur Canal + dans les années 90,  a trouvé sa voie en alternant entre l’écriture de fictions et de biographies.

VNR est sorti le mercredi 2 mai 2018 aux éditions Grasset et c’est une pure merveille.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

%d bloggers like this: