Les goons des cités HLM de New York se retrouvent dans “Jewish Gangsta” de Karim Madani

Dans les années 90, New York est en pleine ébullition et accueille un grand nombre de gangs et de jeunes déclassés qui essayent de gagner leur vie comme ils le peuvent. Entre les Latin Kings, les Netas ou encore les Decepticons, quelques jeunes juifs trouvent tant bien que mal leur place dans les rues de New York et les cités alentour. C’est dans son livre Jewish Gangsta, que Karim Madani, auteur et journaliste français, regroupe les témoignages de quatre jeunes juifs des cités de Brooklyn ayant rejoint le côté obscur de la rue.

C’est à la fin des années 90 que Karim Madani, alors chroniqueur musical, se balade chez les disquaires new-yorkais pour trouver le prochain groupe à interviewer, sa prochaine pépite, qu’il tombe nez à nez avec “Legacy” l’album du groupe Non Phixion. Après avoir contacté plusieurs disquaires, c’est le DJ Eclipse, qui bosse avec eux, qui lui annonce que le groupe serait ravi de le recevoir et de répondre à ses questions. Parmi eux, Ill Bill, le leader, lui donne le contact de son petit frère Necro, rappeur et producteur de musique. A travers leur histoire, ces anciens gangsters, ces jeunes juifs blancs, lui racontent leur histoire. A partir de là, l’auteur retrace également le passé de deux autres jeunes déclassés, Jewish Jane, alias J.J., et Ethan Horowitz, tous deux passés par la case Rikers Island, cette île new-yorkaise qui abrite la plus grande prison de la ville.

Jewish Gangsta
Pochette du livre aux éditions 10/18. Source : lisez.com/1018/16

A travers ces quatre histoires, Karim Madani dépeint des cités HLM détruites, séparées par une guerre des gangs qui règne sur les différents quartiers de la ville. Pendant qu’Ill Bill et Necro essayent de garder la tête froide et dealer leur weed sans trop se faire voir, Jane Berkowitz alias J.J., fille de chercheurs dissidents nés en URSS et immigrés aux Etats-Unis, est ndignée par la violence et le racisme dont elle est témoin au lycée. Elle décide donc de créer son propre gang de jeunes femmes juives, les Cee Jay, pour se venger de leurs bourreaux. Cependant, J.J., n’arrive pas à s’arrêter là. Elle commence à dealer du crack et voir sa vie tomber en désuétude. Ethan Berkowitz lui, est connu pour être le meilleur braqueur de voitures du coin. Résultat : trois ans à Rikers alors qu’il n’est pas encore majeur.

Ill Bill Necro.png
Ill Bill et Necro. Source : @illb1ll / Instagram

Ces quatre destins se retrouvent donc dans le livre de cet admirateur de culture urbaine et sont également à l’origine du mouvement “goon”, un terme qui définit ces voyous déclassés d’un New-York en pleine gentrification. Entre dealers de drogues, règlements de comptes à coups de .22 et de 9mm, flics ripoux et cités HLM, Karim Madani retrace la vie de cette white trash américaine sur fond de musique Klezmer et sons underground. D’ailleurs, le livre est écrit comme s’il s’agissait d’un vinyl à deux faces. Entre la “face A” et la “face B” se trouve un interlude rempli de “chants de Noël”, pour finir sur un “bonus track”, un morceau additionnel.

Avant de retracé la vie et le destin de ces quatre goons de la fin des années 80 au milieu des années 90, Karim Madani, a rencontré les plus grands. Entre le Wu Tang Clan, 50 Cent ou encore Jay Z et Puff Daddy, son répertoire est bien garni. Il a également écrit des biographies sur La Fouine, aux éditions Flammarion, ainsi que deux sur Spike Lee et Kanye West chez Don Quichotte.

D’abord publié aux éditions Marchialy le 16 février 2017, le livre est sorti en format poche le 15 mars 2018 aux éditions 10/18.

Cette mixtape accompagne ces témoignages, disponible sur le site des éditions Marchialy.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

%d bloggers like this: