“Les Génies du Mal”, un documentaire explosif

Netflix détonne une nouvelle fois depuis le 11 mai dernier avec Les Génies du Mal, sa série documentaire réalisée par Barbara Schroeder et Trey Borzillieri. En suivant le même schéma que The Keepers et Making a Murderer avant elle, cette série en quatre parties raconte l’histoire du meurtre de Brian Wells, un livreur de pizza de la ville d’Erie en Pennsylvanie, qui s’est retrouvé à cambrioler une banque avec une bombe artisanale attachée autour du cou.

Nous sommes le 28 août 2003 et alors qu’il venait de recevoir une commande, Brian Wells se dirige en voiture vers l’adresse indiquée. Quelques temps après, il se retrouve armé, une bombe accrochée autour du cou, en train de braquer une banque. Cependant, il est impossible de retracer la commande et le lieu exact de la livraison. Wells explique qu’il n’a pas eu le choix, qu’on lui a donné des indications pour trouver la clé qui le libèrerait de la bombe et qu’il n’a que très peu de temps pour le faire. 55 minutes exactement.

Un peu comme une chasse au trésor, il avait plusieurs étapes à suivre mais cela aurait impossible en si peu de temps. Interpellé par la police au sortir de la banque, Wells s’est donc mis à terre en subissant le tic tac de la bombe très calmement. Malgré sa coopération, le fait qu’il les ait prévenus qu’il portait une bombe autour du cou et qu’il aurait aimé qu’on l’aide à l’enlever, les démineurs ne sont pas arrêté à temps pour éviter à la bombe d’exploser. Wells est mort quelques minutes avant leur arrivée.

Qui est donc le meurtrier du livreur de pizza ?

marjorie-diehl-armstrong-3
Brian Wells et James Roden. Source : Netflix

La série commence par la présentation de Marjorie Diehl-Armstrong, une jeune femme qui, d’après le narrateur, se distingue des autres dès son plus jeune âge. Après avoir consulté plusieurs médecins, presque tous en viennent à la même conclusion : Marjorie est bipolaire et a besoin d’être suivie de près. Il semblerait surtout que tous les hommes de sa vie disparaissent mystérieusement ou meurent tragiquement.

Sauf que quelques jours après l’explosion de la bombe attachée au cou de Brian Wells, un autre drame survient non loin du lieu de la dernière livraison de ce dernier, chez Bill Rothstein. Coïncidence ou pas, cet homme connaît Marjorie Diehl-Armstrong depuis plus de trente ans. Ils ont même été fiancés pendant quelques temps. Il annonce à la personne qui reçoit son appel que Marjorie a tué son petit ami, James Roden, et qu’après lui avoir demandé son aide, il l’a mis dans son congélateur.

Ces deux personnages vont devenir les principaux suspects du meurtre de Brian Wells ainsi que celui de James Roden.

Les deux anciens amants s’affrontent et se dénoncent mutuellement auprès de la police. Bill estime que Marjorie est folle mais n’arrive pas à répondre simplement aux questions de la police pendant que Marjorie, elle, est persuadée qu’il a tué James car il était jaloux de lui. A travers de nombreux témoignages et des images d’archives, les réalisateurs essayent de reconstituer ce qu’il s’est passé il y a quinze ans, dans cette petite ville de Pennsylvanie qui semble être la cible d’étranges évènements.

Tout au long de ce documentaire, on ne sait pas qui croire mais surtout, on a de la peine pour cet homme et cette femme dont la vie a pris un virage tragique.Un virage qu’ils ont pris seuls, comme pour se faire du tort mutuellement. En effet, le narrateur présente au spectateur deux humains, avant de présenter deux suspects dans une affaire de meurtre.

Chaque épisode dévoile un nouvel élément dans cette affaire des plus étranges.

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: