LA CRITIQUE D’ASHLINN – Gueule d’Ange, le film qui dérange

À ne pas confondre avec un film du même titre réalisé par Marcel Blistène en 1955, Gueule d’Ange est le premier long métrage de la vidéaste française Vanessa Filho et il y a de quoi en prendre plein la “gueule”.

Ce film traite en effet d’un sujet qui dérange et quelque peu tabou. Les images parlent d’elles-mêmes et sont d’autant plus choquantes que tu ne peux pas ignorer ce qu’il se passe devant tes yeux. Le spectateur découvre donc la relation mère-fille qu’entretient Marlène, une mère alcoolique, immature et irresponsable, avec sa fille Elli, sa ‘’Gueule d’Ange’’, une petite de 8 ans qui tente tant bien que mal de ressembler à sa mère. 

Suite à à l’échec d’un cinquième mariage le jour même de l’union à cause d’une énième tromperie, Marlène, interprétée par Marion Cotillard, retrouve son canapé, ses émissions de télé-réalité dont elle ne saurait se séparer, ainsi que ses bouteilles adorées. Puis quitte à totalement perdre toute notion de la réalité, c’est après une sortie en boite de nuit, que Marlène décide de partir avec un homme qu’elle connaît à peine, laissant Elli seule et livrée à elle-même.

Gueule d'Ange.png
Elli et Marlène. Source : @marioncotillard / Instagram

Elli, d’abord confuse et perdue à l’idée de vivre sans sa mère, accumule la vaisselle sale et les morceaux de pizzas fourrés aux quatre coins de l’appartement. Cependant, elle finit par se ressaisir et sort de cet appartement où elle refuse de se laisser aller et souffrir de l’abandon maternel.

C’est alors qu’elle rencontre Julio, joué par Alban Lenoir, un forain et ancien plongeur à travers qui Elli cherche désespérément son père de substitution. Cependant, cela devient particulièrement difficile lorsqu’on sait que sa mère lui a uniquement appris à interagir avec autrui au travers de la séduction et l’utilisation de son corps.

GA.png
Marion Cotillard, Vanessa Filho, Alban Lenoir et Ayline. Source : @albanlenoir / Instagram

Le destin finit par rattraper la petite Elli qui, de par sa peur de l’abandon, la solitude et les moqueries de ses camarades, suit le parcours de sa mère et tombe dans l’alcoolisme infantile.

Présenté cette année au Festival de Cannes dans la catégorie “Un Certain Regard”, ce film au casting quatre étoiles a également été nominé pour la Caméra d’Or qui récompense le meilleur premier film d’un réalisateur. Le prix a finalement été attribué à Girl de Lukas Dhont. 

La force de Gueule d’Ange se trouve dans la première apparition au cinéma de la jeune Ayline Aksoy-Etaix, une majestueuse actrice de seulement huit ans. Cette jeune pépite en devenir qui interprète le personnage d’Elli à la perfection et sans fausses notes nous propose un portrait touchant et émouvant d’une petite fille maladroite et attachante.

Blonde platine et couverte de strass, Marion Cotillard nous surprend également en changeant de registre. Elle interprète le rôle de Marlène à la perfection, saluée par la critique. Certains estiment néanmoins de surjouer, entrainant une perte de crédibilité dans un rôle qui nécessite une approche naturelle et honnête. Mais pour le savoir, il faut aller le voir.

GA 2.png
Marlène. Source : @marioncotillard / Instagram

Au final, Gueule d’Ange accumule les petites imperfections mais nous délivre une histoire forte en émotion ainsi que des portraits uniques, humains et touchants. En somme, Vanessa Filho nous offre un premier long métrage très prometteur.

Le film de Vanessa Filho est sorti mercredi 23 mai 2018 dans les salles françaises et même si on doit se préparer à faire face à une réalité qu’on aimerait nier, elle est bien là, et heureusement !

Not to be mistaken with Marcel Blistène’s movie with the same title released in 1955, Gueule d’Ange is Vanessa Filho’s first feature film.

This movie deals with a very disruptive theme. Images speak for themselves and appear shocking since it is impossible to ignore what’s happening in front of our eyes. The viewer is confronted to a mother-daughter relationship with on the one hand Marlene, an alcoholic, immature and irresponsible mother, and on the other, Elli, her 8-year-old daughter with an angel face (Gueule d’Ange) who tries hard to resemble her mother.

After a fifth marriage that is again doomed to failure on the day of the union itself due to another infidelity, Marlene, performed by Marion Cotillard, goes back to her sofa, addictive soap operas and her adored bottles and drinks. One night, after going out clubbing and losing all sense of reality, she decides to elope with a random guy and leave Elli on her own.

Elli, who’s first disturbed and confused by the idea of living without a mother, accumulates dirty dishes and empty boxes of pizza. After a while, she decides to get out of her flat and to pull herself together as she refuses to let herself be tortured by this maternal abandonment.

It’s at this point in the story that she meets Julio, interpreted by Alban Lenoir, a showman and former diver. Elli desperately tries to find a father figure in this man. However, this becomes particularly difficult when we know that her mother only taught her to interact with men through seduction and the use of her body.

Elli’s faith slowly catches her up and because of her abandonment, her loneliness and her fellow classmates bullying her, she ends up following her mother’s path and drowning in infantile alcoholism.

Showcased this year at the Cannes Festival under the ‘’Un Certain Regard’’ category, this movie which offers an incredible casting is nominated for ‘’la Caméra D’or” a price that awards a filmmaker’s first movie. In the end the price was given to Lukas Dhont for Girl.

The strength of this movie lies in Ayline Aksoy-Etaix, the impressive 8-year-old young actress. She performs the character of Elli with perfection and offers a touching and moving portrait of a clumsy and charming little girl.

Platinum blond and strass-covered, Marion Cotillard surprises us by getting out of her comfort zone and interpreting a very difficult part that is complimented by the critics. However, some of them believe that she is overplaying and losing credibility for a role that requires honesty. But to find out, you must see it yourself.

In the end, Gueule d’Ange accumulates little imperfections but delivers a very strong and emotional story with unique and human portraits. Overall Vanessa Filho’s first feature film is very promising.

Vanessa Filho’s movie came out in France on the 23rd of May 2018. Even if we have to prepare ourselves to face a harsh reality, the movie is definitely worth seeing! 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: