Sabyl Ghoussoub dévoile son “nez juif” dans son premier roman

Photographe et chroniqueur originaire d’une famille libanaise, Sabyl Ghoussoub a intitulé son premier roman d’après l’un des préjugés les plus connus : Le Nez Juif.

A travers le personnage d’Aleph – qui n’est autre que la première lettre de l’alphabet hébraïque – ce jeune français d’origine libanaise, l’auteur souligne l’effet que peut avoir un préjugé pareil sur notre vie. Depuis tout petit, sa mère ne cesse de lui répéter : « T’es moche, j’espère que tu te referas le nez quand tu grandiras. Et en plus tu ressembles à un juif. » Pas évident de vivre avec cette voix dans la tête à regard dans le miroir.

Alors que les parents d’Aleph ont quitté le Liban en 1975 pour s’installer à Paris, ils ont toujours voulu offrir le meilleur à leur fils unique. Jeune arabe scolarisé dans des écoles catholiques privées depuis toujours, son nez comme ses notes n’ont fait qu’aggraver la différence qui le séparait de ses camarades. A cause de son nez, tous les élèves le prenaient pour le juif du lycée.

Après avoir passé ses années de lycée à sortir, Aleph a essayé de prouver à ses parents qu’il était à la hauteur de leurs attentes. Il a commencé à suivre des études de droit et à s’intéresser à la politique. Mais cela ne suffit pas. Entre ce que ses parents attendent de lui, et son incertitude sur ce qu’il veut faire de sa vie, Aleph décide de fuir sa famille pour essayer de se trouver, de découvrir qui il est. Après une énième réflexion parentale, Aleph s’envole donc pour le Liban où il se retrouve à Beyrouth aux côtés de sa grand-mère et de son oncle où il ne verra ses parents que pendant les grandes vacances.

Ghoussoub_cadre
Sabyl Ghoussoub et son Nez Juif. Source : Éditions de l’Antilope

Entre le Liban et la France, les Etats-Unis et la Turquie, Aleph va voyager à travers le monde et essayer de se trouver, ne jamais baisser les bras ou se laisser abattre par ce que les gens peuvent penser de lui. Plus qu’un parcours guidé par la taille de son nez, Sabyl Ghoussoub dresse le portrait d’un jeune garçon qui se questionne sur son identité. A travers ses rencontres, ses coups de coeur, ses projets et une bonne dose de mensonges, Aleph n’a qu’une envie : être enfin accepté tel qu’il est.

Plus qu’un roman, Le Nez Juif est un vrai voyage identitaire. Grâce à des allers-retours dans différentes parties du monde, des découvertes sur sa propre famille mais également la remise en question de préjugés qu’il a entendu toute sa vie, Aleph fait la rencontre de personnes qui vont le façonner, lui ouvrir les yeux sur l’homme qu’il est, et surtout, ce qu’il veut.

Sorti aux Editions de l’Antilope le 15 mars 2018, Le Nez Juif est une vraie remise en question à travers un personnage attachant et un alter ego plus vrai que nature.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

%d bloggers like this: