En direct d’Austin, Texas, Shy Beast débarque avec une musique pop intemporelle

Quand on écoute Shy Beast, on se croirait dans un road movie où tous les personnages sont heureux. Cheveux au vent, ils rient et se souviennent de leur passé à travers les images qui accompagnent la musique. En fait, Shy Beast créé une sorte de nostalgie ambiante à travers leurs compositions qui, au lieu de te déprimer, te remonte le moral pour avancer de plus belle.

Originaires d’Austin, Texas aux Etats-Unis, Mariclaire Gleaser et sa voix s’harmonisent au milieu des guitares de David Tenczar et d’Andrew Bennett pour accompagner la batterie de Drew Silverman. A la basse, Jay Cesak s’accorde pour ajouter ce petit grain de folie et cette dissonance qui propulse doucement mais surement ce groupe au devant de la scène musicale indépendante américaine.

 

En octobre 2017 sortait leur single “Back With Me” qui rappelle New Order mais dans lequel nous pouvons entendre des similarités vocales avec Sharleen Spiteri, la talentueuse chanteuse du groupe Texas, le tout plongé dans le monde de Garbage. Cependant, quelques mois plus tard en avril 2018, les texans reviennent avec “Forever”, une chanson plus douce sur laquelle nous pourrions imaginer un Hugh Grant et une Julia Roberts en train de tomber amoureux dans Coup de foudre à Notting Hill. Très pop, l’instrumentalisation des musiques est multi-générationnelle. Alors qu’elle commence sur un air pop, la chanson part très vite en rock  digne de la fin des années 90 proche des mélodies des New Radicals ou encore Toploader. Un rock heureux qui met des paillettes dans les yeux, qui place des sourires sur le bout des lèvres tout en créant une forme de nostalgie ambiante dont il est très dur de se détacher.

Ces américains mélangent les genres musicaux tout comme leurs univers visuels. Alors que “Back With Me” commence sur des images en noir et blanc, plus le temps passe, plus la couleur fait son entrée. Toujours très simples, leurs trois clips les représentent en train de jouer, de chanter ou de danser en attendant de voir où la couleur va les mener. Ils suivent une chronologie où chaque morceau est une nouvelle aventure, une nouvelle découverte artistique et personnelle que seul le visuel peut mettre en marche.

C’est ce qui est arrivé le mois dernier au moment de la sortie de leur dernier single “My Stride” où une évolution musicale a pu se faire sentir. Plus électro, de nouveau plus pop, on y retrouverait presque les Asteroïds Galaxy Tour à leurs débuts.

Au milieu de ces hommes, Mariclaire utilise sa voix comme l’affirmation de sa personnalité, de sa volonté d’être entendue, comme pour faire disparaitre petit à petit le monde qui l’entoure. Même si les instruments essayent parfois de prendre le dessus, sa puissance vocale est telle qu’elle nous propulse dans son monde, un monde dans lequel nous avons envie de danser, et de ne plus ressortir. Coupés de la réalité, ces couleurs et cette intemporalité nous protègent de notre quotidien, pour notre plus grand bonheur.

On attend avec impatience l’annonce d’un nouvel EP ou d’un album, ce qui marquerait le début d’une tournée et qui sait, peut-être qu’ils nous rendront visite en Europe !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

%d bloggers like this: