Aérien et planant, “Plastic” est le premier morceau du duo australien Micra

Direction l’Australie pour y rencontrer Micra, un groupe indé de Sydney à l’influence électronique dont les membres, Ivana Kay et Robbie Cain, viennent juste de sortir leur premier morceau, “Plastic”. Inspirés par des groupes tels que Zero 7 ou encore Air, les deux musiciens ont créé leur propre univers qui nous permet de nous évader et nous perdre facilement dans nos pensées. Alors qu’ils se rencontrent à un concert du groupe néo-zélandais Unknown Mortal Orchestra, Ivana et Robbie commencent leur aventure par email, pour enfin, au printemps dernier, nous faire découvrir cette première composition aux notes planantes et enivrantes.

Découvrons donc comment ils composent leurs morceaux et sur le début de cette belle aventure.

Farouche : Vous vous êtes rencontrés à un concert de Unknown Mortal Orchestra cette année. Qu’est-ce qui lie ce groupe à votre duo ?

Nous avons une réelle admiration pour la musique de Ruban Nielson, le guitariste et leader du groupe, ainsi que pour ses compositions et le fait qu’il enregistre la plupart de ces morceaux lui-même. Cette approche nous a encouragé à faire la même chose.

Comment avez-vous commencé à jouer de la musique ? 

Ivana : J’ai commencé à jouer du saxophone et à chanter dans la chorale en primaire. Je ne savais pas vraiment que j’étais une chanteuse à l’époque car j’étais une parmi d’autres. J’ai commencé à jouer de la guitare peu de temps après et j’ai vite été obsédé par la composition de chansons. J’ai joué solo mais également dans des groupes, notamment quand j’ai rencontré Robbie. Nous avions d’ailleurs joué ensemble mais dans différents groupes avant de créer Micra.

Robbie : J’ai commencé la musique en me mettant à la batterie à l’âge de dix ans. J’ai vite été accro et j’ai commencé à enregistré mes propres morceaux avec tous les instruments que j’avais à disposition. Rien n’a changé d’ailleurs !

Quelles sont vos inspirations ? 

L’inspiration vient de différentes choses, comme les films et la musique, qui sont évidemment les plus évidentes. Nous essayons constamment de donner une vie à notre subconscient, ce qui veut dire qu’on doit analyser et s’inspirer de notre quotidien de manière intelligente et compréhensible. En plus, nous sommes dans une période de notre vie où n’importe qui avec un ordinateur portable peut créer un hit reconnu mondialement. C’est une vraie inspiration de voir des musiciens se construire seuls et aller au delà des limite de la technologie.

Quel message souhaitez-vous faire passer à travers votre musique ? 

C’est une musique très introspective. Il y a des sous-entendus dans toutes nos chansons, par rapport à la relation entre le pouvoir et la lutte associée à la capacité d’être entièrement nous-mêmes, sans faux-semblants.

“Zero 7 et Air ont tous les deux cette touche française bien distinctive et cette palette sonique que nous recherchons pour notre musique.” – Micra

Est-ce que vous continuez à aller à des concerts ensemble ? 

On va à plein de concerts ensemble ! C’est ce qu’on préfère faire quand on veut passer une soirée ensemble. Si c’est un groupe qu’on aime tous les deux, ça nous inspire et on en parle pendant des semaines pour essayer de leur piquer des idées et partager ce qu’on a adoré sur scène. D’ailleurs, on aime écrire notre musique directement après un concert.

Comment avez-vous commencé à vous envoyer des mails ? Quel était le but ? Comment avez-vous aborder le sujet d’un possible duo ? 

Robbie : J’ai envoyé un email à Ivi environ un an après le concert de UMO. Je ne pense même qu’elle se souvenait de moi d’ailleurs. J’avais écouté certains de ses enregistrements lors d’un de ses projets précédents et ça m’a collé à la peau. Dans l’email, je lui envoyé juste une démo, celle de Plastic. J’étais hyper nerveux parce que je voulais vraiment qu’elle fasse partie du projet et je savais que ça pouvait très bien se passer. Dès notre premier enregistrement vocal, c’était évident qu’on allait former un duo incroyable.

Ivi : Je l’ai stalké sur Facebook après avoir reçu son email pour être sûre que c’était pas un psychopathe.

Micra
Ivana et Robbie en janvier dernier. Source : @_micra / Instagram

Pourquoi mélanger les mondes de Zero 7 et de Air ? 

Zero 7 et Air ont tous les deux cette touche française bien distinctive et cette palette sonique que nous recherchons pour notre musique. Les synthés sont placés à des endroits stratégiques et le l’agencement du son est vraiment classe. En plus, toutes les mélodies sont entrainantes et puissantes. Les lignes de basse, dans les deux groupes, ont une rôle mélodique fort qu’on a toujours aimé et qu’on a essayé d’intégrer dans notre propre musique.

“Je l’ai stalké sur Facebook après avoir reçu son email pour être sûre que c’était pas un psychopathe.” – Ivana

Pourquoi appeler votre groupe “Micra” ? Qu’est-ce que cela représente ? 

Micra est une unité de mesure qui représente quelque chose d’extrêmement petit. En tant qu’être humains, nous sommes extrêmement petits à l’échelle de l’univers. La musique a le pouvoir de transcender tout cela…

Pourquoi choisir une voix féminine plutôt qu’une voix masculine ?

On pense que les morceaux ont une énergie plutôt féminine. Dans un sens, ça les rend plus puissants. La fragilité dans la voix d’Ivi leur donne une sincérité et une personnalité unique.

Ivana, quand es-tu arrivée en Australie ? As-tu longtemps vécu en Bulgarie ? Est-ce quelque chose qui prend de la place dans tes compositions ? 

Ivi : J’ai passé la plupart de ma vie en Australie, où j’ai déménagé quand j’avais trois ans. Je n’ai donc pas beaucoup de souvenirs de Bulgarie. J’aimerais intégrer ça de manière plus évidente dans ma musique mais je pense que ça sort d’une manière plus ou moins inconsciente, que je le veuille ou non.

Comment composez-vous vos morceaux ? 

C’est toujours différent. La plupart du temps, Robbie compose la base de la musique, sur laquelle Ivi va créer les mélodies pour la voix. Le squelette des morceaux nous vient assez vite une fois qu’on a une musique qui tient la route. On adore les synthés, qui sont une vraie inspiration pour la création des chansons, mais on essaye de garder le processus de création fluide pour ne pas s’ennuyer.

De quel film aimeriez-vous que Plastic soit la bande originale ? 

Beaucoup de personnes nous disent que le morceau marcherait bien dans la bande originale de Twilight. On adore les films post-apocalyptiques/dystopiques. Peut-être que “Plastic” marcherait aussi dans un remake new age de Brazil, celui des années 80.

Avec qui aimeriez-vous faire un featuring ?

Si Kaytranada décidait de remixer une de nos chansons, on ne serait pas contre.

Doit-on s’attendre à la sortie d’un album ? 

On a plein de musique en attente d’enregistrement. On ne sait pas encore comment on va s’y prendre, mais on va sortir plusieurs morceaux l’année prochaine…

Ils ne prévoient pas de dates à l’étranger pour le moment, mais ça fait partie de leurs projets. Peut-être un concert en Europe pour 2019, qui sait ? En tout cas, on l’espère !

Aerial and uplifting, “Plastic” is the first song released by the Australian duo, Micra.

Let’s go to Australia now to meet with Micra, this electronic-indie Syndey-based band, the alliance of Robbie Cain and Ivana Kay, who just released their first song, “Plastic”. Inspired by bands such as Zero 7 and Air, the two musicians have created their own aerial world, where ones mind can easily get away. After meeting at an Unknown Mortal Orchestra concert, Ivana and Robbie have started their adventure over emails to, in the end, last spring, releasing this first incredible song.

Then, let’s know more about how they compose their music and how it all started.

Farouche : You met at an Unknown Mortal Orchestra this year. How is that band linked you your duo now ?

We’re really inspired by UMO’s Ruban Nielson’s guitar playing and song writing. We also love his DIY approach, the fact that he typically records everything himself. It showed us that we could do the same.

What are your backgrounds ? When did you each start playing music ?

Ivana: I started on the saxophone and singing in choirs in primary school. I didn’t really know I was a singer because I was thrown in with everyone else. I started playing guitar shortly after and became obsessed with writing songs. I played as a solo artist and was a part of a few bands when I met Robbie. We actually played a show together in different bands before we met later on.

Robbie: I first started music by learning drums when I was around ten years old. I quickly became obsessed and started recording my own songs with whatever instruments were lying around. Nothing’s changed!

What are your inspirations ? 

Inspiration comes from so many places. Things like films and music are obvious ones that we are constantly drawing from. Giving life to subconscious thoughts is something we are always trying to do, which means drawing inspiration from analysing every day life in a meaningful way. Also, it’s a crazy period of time at the moment where literally anybody with a laptop can make world class music.. It’s definitely inspiring seeing musicians doing everything themselves and pushing new limits with technology.

What message do you want to convey through your music ? 

Our music is pretty introspective. There’s an underlying tone in all of our songs about the power associated with the struggle to be yourself completely.

“Zero 7 and Air both have this distinctively French feel and sonic palette which we aspire to.” – Micra

Do you continue going to gigs together ? 

We go to lots together! It’s our favourite way to spend a night out. If it’s a band we both like, it’s super inspiring and usually we’ll talk about it for weeks after and figure out how to steal ideas from what we loved about the show. We both love writing music straight after being at a gig.

How did you start emailing each other ? What was the aim ? How did you start talking about the duo ?

Robbie: I emailed Ivi about a year after we met at the UMO gig. I don’t think she remembered who I was. I had listened to some of her recordings with a different project and her voice stuck inside my mind. The email was just a demo (Plastic). I was really nervous because I wanted her to be a part of the project and I knew it would work out really well. From our first vocal session, it was instantly clear that it was going to be great as a duo.

Ivi: I Facebook stalked Robbie after he emailed me to make sure he wasn’t a creep.

Micra.png
Ivana and Robbie last January. Source : @_micra / Instagram

Why mix the Zero 7 world to the Air world ? 

Zero 7 and Air both have this distinctively French feel and sonic palette which we aspire to. All the synths are so purposefully placed, and the sound design is really classy. All the melodies are catchy and powerful. The bass lines in both projects play a really strong melodic role which we’ve always loved and tried to incorporate in our own music.

“I Facebook stalked Robbie after he emailed me to make sure he wasn’t a creep.” – Ivana

What does “Micra” mean to you ?

Micra is a description for something really, really small. As individuals, we’re infinitely small in the universe. Music has the power to transcend that…

What does the “plastic” stand for ? What does it represent ?

Plastic is a metaphor for superficiality. Something that can provide cover but will also melt away quickly. At the time of writing the song, we were both in scenarios where people close to us didn’t support our visions for our futures. The song centres around the feeling of letting go of those opinions and allow yourself to fully embrace and invest in your path.

Why choose a feminine voice over a masculine one ?

We think the songs have a feminine energy to them. In a way, it makes them more powerful. The fragility in Ivi’s voice gives the music sincerity and a unique personality.

Ivana, how did you arrive in Australia ? Did you live for a long time in Bulgaria ? Is it something you want to convey in your music ? 

Ivi: I’ve actually been here most of my life. I moved over when I was 3 years old so I don’t have memories of growing up in Bulgaria. I would love to incorporate that in a more obvious way into my music. I think it definitely comes out subconsciously whether I like it or not.

How do you compose your songs ?

It’s always different. Most of the time, Robbie will compose a bed of music which Ivi will create vocal melodies to. The bones of the songs usually come pretty quickly to us once there’s a vibe flowing. We love using synthetizers as the initial inspiration for songs, but we try to keep the creation process fluid so that we don’t get bored.

What film would you like to see “Plastic” as part of its soundtrack ?

A lot of people have told us that the song would work well in the Twilight soundtrack. We love post apocalyptic/dystopian movies. Maybe “Plastic” would work in a new age remake of Brazil (from the 80’s). 

If you could make a featuring, who would you do it with ? 

If Kaytranada remixed one of our songs, we wouldn’t complain.

Are you working on an album ?

We have lots of music that we’ve recorded. We’re not sure how it’s going to be released, but yes we’ll be putting out a longer length release next year at some point…

They don’t plan on going overseas for the moment but it’s one of their goals ! Maybe a gig in Europe is to be expecting in 2019 then? We certainly hope so !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: